top of page

Déplacement de la Foire du Trône

Dernière mise à jour : 22 févr.

En 1964, la Foire du Trône, l'une des plus grandes fêtes foraines de Paris, a été déplacée de son emplacement traditionnel sur la place de la Nation à son site actuel dans le bois de Vincennes. Ce déplacement historique a été motivé par plusieurs facteurs.


Jusqu'en 1964, la Foire du Trône avait lieu chaque année sur la place de la Nation, située dans le 12e arrondissement de Paris. C'était un événement très populaire qui attirait des millions de visiteurs venus profiter des manèges, des attractions, des stands de jeux et de la cuisine de rue.



Cependant, au fil des ans, le développement urbain de Paris a commencé à poser des problèmes pour l'organisation de la foire. La place de la Nation était devenue de plus en plus encombrée et ne pouvait plus accueillir les installations de la foire de manière adéquate. De plus, les autorités municipales souhaitaient préserver la place de la Nation en tant qu'espace public central pour les rassemblements et les cérémonies officielles.


Dans ce contexte, il a été décidé de déplacer la Foire du Trône vers le bois de Vincennes, un grand parc situé à l'est de Paris. Ce choix offrait plusieurs avantages. Tout d'abord, le bois de Vincennes offrait un espace beaucoup plus vaste et plus adapté aux installations de la foire, permettant d'accueillir davantage d'attractions et de visiteurs. De plus, le site était entouré de verdure et offrait une atmosphère plus agréable pour les visiteurs, loin de l'agitation de la ville.

Le déplacement de la foire a été un projet ambitieux qui a nécessité une planification minutieuse et des travaux d'infrastructure considérables. De nouveaux aménagements ont dû être réalisés dans le bois de Vincennes, notamment la construction de routes, de parkings et de zones d'installation pour les manèges et les stands. Des investissements ont également été faits pour garantir la sécurité des visiteurs et pour préserver l'environnement naturel du parc.


Lorsque la Foire du Trône a ouvert ses portes dans son nouvel emplacement en 1964, elle a rencontré un grand succès. Les visiteurs ont été enchantés par l'espace et la diversité des attractions proposées. Le déplacement vers le bois de Vincennes a permis à la Foire du Trône de se développer encore davantage au fil des années, attirant des visiteurs de tout Paris et au-delà.



De nouveaux documents révélés


Des découvertes récentes d'articles de presse, de documents d'État et d'inscriptions au Journal Officiel jettent une nouvelle lumière sur le déplacement de la Foire du Trône en 1964. Ces documents révèlent le rôle déterminant d’un dénommé Lucien Halimi-VAMA, représentant des forains, dans la recherche d'un nouvel emplacement pour cette célèbre fête foraine parisienne.





Selon ces sources, la ville de Paris avait initialement proposé un site près du boulevard poniatowski entre les stations du Métropolitain Porte de Charenton et Porte Dorée comme lieu de relocalisation de la Foire du Trône. Cependant, Lucien Halimi-VAMA représentant forain aurait échangé par courrier avec Roger Frey, alors ministre de l'Intérieur, pour discuter de la situation. Ce dialogue entre les deux hommes aurait été motivé par l'échec de la Foire des Invalides, qui avait entraîné sa suppression. La Foire du Trône représentait donc une deuxième chance pour maintenir cette tradition festive, les deux lieux ont été soumis alors à un vote, et c'est finalement le bois de Vincennes qui a été sélectionné.




Cependant, le site du bois de Vincennes n'était pas entièrement adapté à la tenue de la foire. Il a donc fallu que les industriels forains de l'époque financent des travaux d'aménagement pour le rendre fonctionnel. Ces travaux comprenaient la création d'allées, l'installation de systèmes d'eau et d'électricité, ainsi que d'autres améliorations nécessaires.


Après le déplacement de la Foire du Trône, il était tout naturel que Lucien Halimi-VAMA, en tant que représentant des forains, soit nommé premier président de la Foire. Cependant, il est important de souligner que Monsieur Halimi-VAMA n'a jamais revendiqué seul le mérite d'avoir trouvé l'emplacement approprié. Il reconnaissait l'aide précieuse apportée par les autres industriels forains qui étaient également impliqués dans la représentation de la foire.

Le président Halimi-VAMA a publiquement exprimé sa reconnaissance envers Roger Frey lors de sa visite à la Foire du Trône en 1966. Ce geste témoigne de la gratitude du forain envers le ministre de l'Intérieur pour son soutien et son implication dans la réalisation du déplacement de la foire.


La présidence de ce dernier à la Foire du Trône s'est étendue sur une période de 14 ans, témoignant de son engagement et de sa contribution significative à cet événement emblématique. à la tête de la foire, ce monsieur a décidé de poursuivre sa carrière en politique.


Choisissent de s'engager dans la vie politique locale il est devenu maire-adjoint du 12e arrondissement de Paris pendant deux mandats. Pendant son mandat, l’ancien président de la foire a continué à travailler sur diverses initiatives et interventions visant à améliorer la vie des habitants de l'arrondissement.


La relation entre ce dernier et Roger Frey semble avoir été étroite et productive. Leur échange continu sur divers sujets d'intérêt commun a renforcé leur collaboration. En reconnaissance de sa contribution exceptionnelle dans le domaine social, le ministre Roger Frey a décerné à cette personne le titre de chevalier de l'Ordre du Mérite social, soulignant ainsi sa contribution importante dans ce domaine.





8 vues0 commentaire

Comments


bottom of page