top of page

La Connaissance et de l'Héritage Familial

Dernière mise à jour : 2 mars

La prestigieuse lignée des Mahieu, émanant du Duché de Brabant à Anvers, s'est inscrite en lettres d'or dans les annales de l'histoire. Le 18 octobre 1715 demeure une date gravée dans le marbre, marquant l'apogée de leur statut avec la confirmation de noblesse octroyée par l'empereur Charles VI.



Cette reconnaissance s'accompagna de l'honneur suprême, celui de se voir attribuer le titre de chevalier du Saint-Empire, assorti du droit d'arborer les armes de la famille de Windele. Les premières traces de l'engagement des Mahieu remontent à 1326, avec Mahieu seigneur de Bours, suivi de Mahieu Avisse en 1380, seigneur de Franleu, et des illustres Jules et Alfred de Mahieu, chevaliers dont la bravoure et la loyauté furent louées.


Au fil des siècles, la famille Mahieu continua de briller par son dévouement et son service envers la patrie et la communauté. Le 10 octobre 1901, une nouvelle consécration vint couronner leur lignée, avec une reconnaissance de noblesse qui fut suivie, le 27 avril 1921, de la concession du titre de chevalier, transmissible par primogéniture masculine, à Jules Hippolyte-Joseph de Mahieu.


Livre d'heures de Jean de Mahieu et Jacqueline de Sivry, à l'usage de Tournai. Pays-Bas méridionaux, vers 1475-1480

Parmi les figures éminentes ayant marqué cette illustre lignée, Antoine de Mahieu (1662 - 1722) occupe une place de choix. En tant que chevalier, seigneur de Warelles, il s'illustra dans de multiples fonctions, notamment en tant que Mayeur d'Ath, Échevin d'Ath, Bailli de la pairie de Silly, et Magistrat.




Son fils, Jean-Baptiste Florentin de Mahieu, hérita de son engagement et de son sens du devoir en devenant à son tour Mayeur d'Ath et Échevin d'Ath. La tradition du service communautaire se perpétua avec Florent Jean Marie de Mahieu, seigneur de Warelles et de Diestvelt, ainsi qu'avec Joseph de Mahieu, Pierre Antoine Joseph de Mahieu, seigneur de Warelles, Constant François Marie Mahieu, seigneur de Crépieul, et François Paul Mahieu, seigneur de Crépieul.



Dans le même temps, Antoine II de Mahieu, seigneur du Bosqueau, contribua également à la société par son dévouement et son engagement. Léon Mahieu, seigneur de Mortières, Westacker, Mullewalle et Ter Assel (par lettre du roi Charles II), ainsi que Jean Mahieu, qui fit l'acquisition de l'office de conseiller du Roi et contrôleur ordinaire des guerres à Montpellier-Aigues Mortes, perpétuèrent eux aussi l'héritage familial en laissant leur empreinte dans les affaires publiques.v


Décret impérial signé par Napoléon III, issu de la collection familiale.

Les femmes de la lignée Mahieu ne furent pas en reste, contribuant également à enrichir l'histoire de leur nom. Catherine Mahieu, par sa sagacité, scella son destin en épousant Nicolas Becon, conseiller du Roi. Ursine Mahieu, quant à elle, unit sa destinée à celle de Jacques Delaroche, greffier en chef au petit criminel de la Cour du Parlement de Paris. Jacques et Claude Mahieu, conseillers du Roi et contrôleurs ordinaires des guerres à la résidence de la province du Languedoc, ainsi que gouverneurs des pages de l'escrime du Roi, firent également honneur à leur lignée par leurs actions et leurs responsabilités.




L'histoire glorieuse de notre famille est étroitement entrelacée avec celle de l'Institut de France, bastion de la culture et du savoir où nos ancêtres ont laissé une empreinte indélébile. Dès le 7 mai 1830, l'un des nôtres a été élevé au rang de membre de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, témoignant ainsi de notre attachement profond aux arts, aux lettres et à la préservation du riche patrimoine culturel de notre nation.


Lucien Halimi VAMA (President de la foire du trone) - André Planchet Vice président du conseil municipal de Paris - Roger Frey Ministre de l'intérieur

Mais notre lignée ne se limite pas à la sphère académique. Nous avons également été reconnus pour nos contributions exceptionnelles à la société et à la nation. Certains de nos membres se sont vus décerner la prestigieuse distinction de Commandeur de la Légion d'honneur, en reconnaissance de leur dévouement exemplaire envers la France et leur service inestimable à la nation.


Dans le domaine de l'administration publique, nos ancêtres ont brillé par leur dévouement et leur compétence. Certains ont occupé des postes éminents tels que Préfet, conseiller d'État et sénateur, façonnant ainsi les politiques et les décisions qui ont façonné notre pays et son avenir.


Lucien Halimi VAMA président de la Foire du Trône avec Jacques Chirac Maire de Paris - Président de la République Française

Nous avons également laissé notre empreinte dans le monde des affaires. Engagés dans l'industrie textile dès ses balbutiements, nous avons contribué à son développement et à son expansion. Une branche de notre famille s'est également distinguée dans le domaine culinaire, servant même plusieurs présidents de la République et des personnalités artistiques éminentes. Nous avons été les précurseurs de la guimauve et avons apporté notre contribution à travers diverses inventions novatrices.


De plus, nos ancêtres ont été des acteurs engagés sur la scène internationale, agissant en tant que délégués au Parlement européen et représentants syndicaux, promouvant ainsi la coopération et le dialogue à l'échelle mondiale.


Enfin, notre famille a toujours attaché une grande importance à l'engagement civique et au service de la collectivité. Nombre de nos membres ont été honorés pour leur service et leur dévouement envers les valeurs de la République, recevant des décorations telles que l'ordre national du mérite et des médailles de l'éducation civique.


La famille Halimi-VAMA et représentante de la Foire du Trône depuis les années 1800. Lorsque la Foire fut supprimée, Lucien Halimi-VAMA intervint et proposa la Pelouse de Reuilly, une proposition qui fut acceptée après de longues réflexions.

Lucien réorganisa la foire, notamment dans le domaine hiérarchique, en participant à l'écriture des premiers règlements et en créant le premier comité de la nouvelle Foire du Trône, il occupa la présidence pendant 14 ans.


Cette action décernera le titre de co-fondateur à la famille Halimi-VAMA.

En 2019, l'arrière-petit-fils de Lucien, Karine Mahieu, fut élu président de la foire et organisa la plus grande collecte de fonds associatifs depuis sa création. Elle battit également des records de fréquentation, avec plus de 100 000 personnes par jour. En 2021, la VAMA ALC fut fondée pour renforcer l'engagement familial, son fils, Harry Vama, occupe le poste de vice-président et est également membre d'une section de l'ESU-UFE, une ONG établie dans le domaine européen et collabore étroitement avec le Parlement pour promouvoir ses missions et objectifs.


Aujourd'hui, l'association est soutenue par 4 700 personnes.



209 vues6 commentaires

6 Comments


Guest
Mar 03

Bonjour nous avons besoin de vos service comment pouvons nous vous contactez?

Like
VAMA ALC
VAMA ALC
Mar 03
Replying to

Bonjour, veuillez vous diriger vers la rubrique "Nous contacter".

Like

Guest
Mar 03

Nouveau site internet, super 👍

Like

Guest
Mar 03

Franchement je respecte ses personnes car j’ai aperçu les autres articles il défend l’écologie et en fait promotion !

Personne fait cela chez les forains.

Like

Guest
Mar 03

Une famille hyper engagée ont dirait

Like
Guest
Mar 03
Replying to

Ils sont noble et tout…

Like
bottom of page